Hospitaliers   Cartulaire Général   Hospitaliers

Cartulaire Général des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem
Réalisé par M. Jean Delaville le Roulx.
Informations
Chers visiteurs
Vous avez certainement constaté le point d’interrogation dans la barre d’adresse de votre navigateur.

Il y est écrit « Non sécurisé »

Vous pouvez naviguer sur le site sans aucune crainte. La sécurisation d’un site Internet est obligatoire dès lors qu’il y a des demandes de mots de passes ou des paiements en ligne.

Sur ce site il n’y a rien de tout ceci.

Retour

Pyrénées-Orientales (66)

Num : 110   Année : 1135
Hôpital : Portella Blanca d’Andorra
Pyrénées-Orientales - 66
Avril 1135, Jacca. Ramire II, roi d’Aragon, donne à l’Hôpital la ville d’Encise, dans la plaine de Portella, ainsi qu’une église et une auberge à Annolo, sur la rive du rio Aragon.
Sources : Alcala de Henarès, Archives générale centrale, ordre de Saint Jean, langue d’Aragon, cartulaire de Castiliscar, page 3 (XIIIe siècle)
Notes : 1. Portella Blanca d’Andorra, ou La Porteille Blanche, Pyrénées-Orientales (66)
Num : 295   Année : 1160
Hôpital : Saint-Nazaire
Pyrénées-Orientales - 66
24 octobre 1160. Bérenger de Narbonne, archevêque de Narbonne, donne à l’ordre de l’Hôpital l’église de Saint Nazaire, à charge de maintenir Guillaume de Malras dans les fonctions de chapelain de cette église.
Sources : Marseille, Archives des Bouches-du-Rhône, ordre de Malte, H, 509 (copie, XIIIe siècle)
Notes : Pas de note.
Num : 435   Année : 1172
Hôpital : Perpignan
Pyrénées-Orientales - 66
4 juillet 1172. Extraits du testament de Girard II, comte de Roussillon, relatifs à l’Hôpital et au Temple.
Sources : Barcelone, Archive de la cour d’Aragon, Reg. I, folio 81 (copie, fin XIIe siècle).
Perpignan, Archives des Pyrénées-Orientales, H, liasse Pasquiers, cartulaire folio 38 (copie, XVe siècle).
Livre des privilèges de l’ordre de Malte, folio 58 (copie, XVIe siècle), et B. 5 (copie de 1187, parchemin).
Archives communale, AA. 2 Livre vert mineur, folio 9. (Copie, XIVe siècle).
Analyse : B. Alart, Privilèges et titres municipaux de Roussillon et de Cerdagne, I, (Perpignan, 1874) 48.

Notes : 1. In Dei nomine, ego Girardus, Rossilionis comes, futuri timens discussionem judicii, et heres esse cupiens regni celestis, in meo bono sensu et plena memoria, condo testamentum meum totius averis et bonoris mei, testesque presentes subsistere et confirmare illud precipio...
Relinquo monasterio Fontis Frigidi mille centum morabotinos bonos, quos donent predicto monasterio Templarii, pro mea liberatione, quam relinquo eis in Pugnols.
Relinquo predictis Templariis, pro amore Dei et salute anime mee, novum castrum de Palatio cum omnibus terminis suis, cum ingressibus et egressibus suis, et cum omni jure suo, sicut ego possideo et possidere videor, sicut melius potest scribi et intelligi.
Similiter relinquo Templariis furnos de Perpiniano, et ut in predicta villa furnos vel furni fieri non possint sine licentia eorum.
Relinquo etiam eis ipsas heminas de Perpiniaco, et molinos qui sunt juxta portale qui exit ad Maleolas...
Relinquo Hospitali de Jerusalem meum castrum de Malpas, cum omnibus terminis suis et cum omni jure suo, cum ingressibus et egressibus suis, sicut ego possideo et possidere videor, tam lieremis quam condirectis, sicut melius potest scribi vel intelligi.
Relinquo Guillelmo de Gastronovo ipsum honorem quem ibi clamabat in predicto castro, et teneat ipsum per predictos Hospitalarios.
Relinquo etiam eis campum de Stagno, qui est in adjacentia S. Johannis Perpiniani, de quo ejeci aquam et molinos que Bernardus Sancius habet in pignore pro mille solidis qui sunt subtus domum leprosoruin....
Restitutionem istam, que scripta est in hoc testamento, faciant Templarii et Hospitalarii de medietate expletorum illius elemosine quam eis facio medium per medium, exceptis illis mille centum morabotinis quos soli Templarii debent solvere monasterio Frontis Frigidi...
Factum est hoc testamentum quarto nonas julii, anno dominice incarnationis M C LXX II (1), regnante Lodoyco rege in Francia (2).
1. Les copies de Barcelone, et à leur suite Marca, donnent 1173 ; la vraie date est 1172, car dès le 17 juillet 1172 le roi d’Aragon, héritier de Girard II, prenait le titre de comte de Roussillon (B. Alart, Privilèges et titres municipaux de Roussillon et Cerdagne, 48).
2. Suivent le seing manuel du comte et les noms des témoins, parmi lesquels figure Raymond Cathalain, hospitalier.

Retour

Top

 

 

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.