Hospitaliers   Cartulaire Général   Hospitaliers

Cartulaire Général des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem
Réalisé par M. Jean Delaville le Roulx.
Informations
Chers visiteurs
Vous avez certainement constaté le point d’interrogation dans la barre d’adresse de votre navigateur.

Il y est écrit « Non sécurisé »

Vous pouvez naviguer sur le site sans aucune crainte. La sécurisation d’un site Internet est obligatoire dès lors qu’il y a des demandes de mots de passes ou des paiements en ligne.

Sur ce site il n’y a rien de tout ceci.

Retour

Gard (30)

30 – 1113
15 février, Bénévent 1113. Le pape Pascal II à Gerard, fondateur et prévôt de l’Hôpital de Jérusalem. Il prend l’Hôpital sous sa protection, confirme les acquisitions et les donations de celui-ci en Europe et en Asie, et place sous l’autorité de Gerard les maisons de Saint Gilles, Asti, Pise, Bari, Otrante, Tarente, Messine, etc.

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Alcala (1) de Henarès, Archives générales centrales, de l’ordre de S. Jean, langue d’Aragon, Cartulario Magno, II, 78 (copie du XIVe siècle)
Lisbonne, Archives royales de Portugal, Malta, 28, folio 36 (copie certifiée par le grand-maitre Lascaris, XVIIe siècle, d’après les archives de Malte)
Lucques, Bibliothèque publique, ms 988, folio 6 et 14 bis (copies de S. Pauli, la dernière autographe, XVIIIe siècle)
Malte, Archives de l’ordre, Bullaire original, n° 3 (aujourd’hui perdu)
Bullaire XP, div. VII, vol. 1118 (XVIe siècle), folio 1.
Analyse : Jaffé Loewenfeld, Reg. pontif. Roman., n° 6431.
Texte : J. Bosio, Dell’istoria della sacra religione et ill. militia de S. Gio. Gierosol., I (3e édition Venise, 1695), 47.
Lunig, Codex Italiae diplomaticus, IV, col. 1451.
Mansi, Concilia, XXI, 87.
Migne, Patr. lat., CLXIII, col. 314.
S. Pauli, Cod. dipl., I, 268.
Taaffe, The history of the.... order of S. John of Jérusalem, IV, app., n° v.

Notes : 1. Le texte des archives d’Alcala porte : XIII.
48 – 1119
19 juin 1119, S. Gilles (2). Le pape Calixte II à Gerard, fondateur et prévôt de l’Hôpital de Jérusalem. Il confirme les privilèges et les possessions de l’Hôpital de Jérusalem, fondé près de l’église S. Jean Baptiste, et particulièrement la bulle de Pascal II du 15 février 1113, « Pie postulatio voluntatis » (Voir plus haut, n° 30).

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Lucques, Bibliothèque publique, ms. 988, 11 et 14 bis (copies de S. Pauli, la seconde autographe, XVIIIe siècle)
Malte, Archives de l’ordre, division I, vol. 6, n° 1 (original).
Analyse : Jaffé-Loewenfeld, Reg. pont. Roman., n° 6700.
Delaville Le Roulx, Les Archives..., 27.
Texte : S. Pauli, Cod. dipt., I, 269.
Prutz, Malteser Studien, dans Archivalische Zeitschrift, VIII, 100.
U. Robert, Bulletin du pape Calixte II, I, 27.

Notes : Pas de note.
55 – 1121
6, 13, 20 ou 27 mai 1121. Geoffroy Rapin et sa famille vendent aux Hospitaliers de Saint Gilles une terre qu’ils possédaient à La Furana, sous certaines réserves.

La Furana
Gard - 30
Sources : Marseille, Archives des Bouches-du-Rhône, ordre de Malte, H. Cartulaire de Trinquetaille, folio 75 b (XIIIe siècle)
Analyse : Dr. Barthélemy, Inventaire chronologique et analytique, des chartes de la maison de Baux (Marseille, 1882), 7, n° 31.

Notes : Pas de note
68 – 1123
8 janvier Latran 1123. Le pape Calixte II confirme la hulle de Pascal II « Pie postulatio voluntatis » du 15 février 1113. (*)
(Voir plus haut, n° 30).


Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Pas de source.
(Voir plus haut, n° 30).
Texte : Bosio, Dell’ istoria, I, 48, d’après les Archives de Malte (sans autre indication).
Analyse : Jaffé-Loewenfeld, Reg. pont. Roman., n° 7005.
U. Robert, Bulle, du pape Calixte II, II, 89.

Notes : 1. Nous avons fait précéder ce document d’un astérisque parce que l’authenticité en semble sujette à caution.
92 – 1131
1131, 15 avril Jérusalem. Bertrand Pierre, de Saint Etienne de l’Olm, donne aux Hospitaliers de Jérusalem quatre setiers de blé à la mesure d’Uzès, et un agneau à prendre sur le mas du Crouzet, pareille quantité à prendre sur le mas de Cairia, et un demi-muid de vin à prendre sur la vigne de la Croix.

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Marseille, Archives des Bouches-du-Rhône, ordre de Malte, H, liasse 920 (rouleau parchemin, XIIe siècle).
Notes : Pas de note.
224 – 1154
9 avril 1154, Latran. Le pape Anastase IV à Guichard Aimery, prieur de l’Hôpital de Saint Gilles. Il donne à l’ordre l’église Saint Pierre de Valières avec ses dépendances.

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Marseille, Archives des Bouches-du-Rhône, ordre de Malte, H, 1, n° 6 bis (original ne contenant que la moitié droite de l’acte) (6).
Notes : 6. Nous avons pu, d’après ce qui subsiste de l’acte, restituer, à peu près, le sens de cette bulle.
253 – 1157
Bertrand, abbé de Saint-Gilles, concède à Raymond du Puy, grand-maître de l’Hôpital, et à l’ordre de l’Hôpital, la permission de bâtir une chapelle à Saint-Gilles (1).

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Marseille, Archives des Bouches-du-Rhône, ordre de Malte, H, 101 (charte-partie, original)
Nîmes, Archives du Gard, H. 632 (copie du XVIIIe siècle)
Paris, Bibliothèque nationale, ms. latin 11018, folio 70 b (copie, fin du XIIe siècle).
Texte : Ménard, Histoire de Nîmes, (Paris, 1750-1758), I, page 35 (d’après l’original)
D. Vaissette, Histoire de Languedoc (éditions Privat), V, col. 1211.

Notes : 1. En 1169, une charte identique fut délivrée aux Templiers (Paris, Bibliothèque nationale, latin 11018, folio 71 b).
264 – 1158
8 avril 1158. Raymond V, comte de Toulouse, donne aux Hospitaliers de Jérusalem, représentés par Guichard Aimery, prieur de Saint-Gilles, des biens et des droits à Saint Pierre de Camp Public, en échange des droits qu’ils possédaient à Vallabrègues et qu’ils lui cèdent.

Saint-Pierre de Camp-Public
Gard - 30
Sources : Arles, Archives comm, GG, authentique de Saint Gilles, folio 118 (commencement du XIIIe siècle).
Analyse : Revue historique de Provence, tome I (1890), 81, n° 241.

Notes : 4. Regina Constancia : Elle prenait le titre de reine :
1° comme appartenant à la maison royale de France, puisqu’elle était fille de Louis VI le Gros.
2° parce que son premier mari Eustache, comte de Boulogne, avait été couronné roi d’Angleterre du vivant de son père Etienne.

292 – 1160
5 avril 1160, 1173 ou 1174, Anagni. Le pape Alexandre III au prieur et aux Hospitaliers de Saint-Gilles. Il leur confirme la possession des dimes d’Arcleas.

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Marseille, Archives des Bouches-du-Rhône, ordre de Malte, H, 4, n° 25 (original).
Notes : Pas de note.
321 – 1163
Juillet 1163, Saint Gilles. Hugues, abbé de N. D. d’Andrinople, et Pierre l’Aleman1 (1) prieur de l’Hôpital Saint Jean de Constantinople, annoncent au pape leur arrivée à Saint Gilles. Ils sont chargés par Manuel Comnène, empereur de Constantinople, d’une ambassade auprès du Saint Siège, et demandent le moyen de la remplir.

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Pas de sources.
Extraits : Taafle, The history of the ... order of S. John of Jérusalem, IV, app. n° XVIII.
Texte : Bongars, Gesta Dei per Francos, 1173.
Duchesne, Histoire Franc, script., IV, 687.
P. A. Paoli, Dell origine ..., app. n° XVIII.
Recueil des Historiens des Gaules, XV, 800.

Notes : 1. Le nom de ce personnage nous est donné par une bulle d’Alexandre III, du 9 novembre 1163 (Voir plus bas, n° 326), ce qui nous permet de dater exactement cette lettre et les deux suivantes. Bongars et P. A. Paoli les avaient à tort attribuées à l’année 1154.
333 – 1164
Juin 1164, Saint-Gilles. Raymond V, comte de Toulouse, donne aux Hospitaliers de Saint-Gilles, représentés par Raymond de Tabarie, grand-précepteur de l’ordre, et par Geoffroy de Brésil, prieur de Saint-Gilles, la ville de Saint-Martin du Jonquier, au territoire de Mamolène.
La Capelle-et-Masmolène


La Capelle-et-Masmolène
Gard - 30
Sources : Arles, Archives communale, GG., authentique de Saint-Gilles, folio 158 (commencement du XIIIe siècle)
Carpentras, Bibliothèque publique, manuscrits Peiresc 48, folio 618 (copie, XVIIe siècle).
Analyse : Carpentras, Bibliothèque publique, manuscrits Peiresc 48, folio 604 b (XVIIe siècle)
Lambert, Catalogue des manuscrits de Carpentras, II, 292.
Revue historique de Provence, I, 90.

Notes : Pas de note.
466 – 1174
Décembre 1174. Raymond I, abbé de Saint Gilles, ratifie, au nom de son monastère, toutes les acquisitions faites par les Hospitaliers au territoire de Saint Gilles.

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Marseille, Archives des Bouches-du-Rhône, ordre de Malte, H, 102 (original).
Notes : 1.... anno incarnationis M C LXX IIII, in mense decembris, regnante Lodoyco Francorum rege.
548 – 1178
Octobre 1178. Règlement intervenu entre Bertrand Ripert, viguier du comte de Toulouse Raymond V, et les consuls de la ville de Saint Gilles, relativement aux changeurs. Ceux-ci sont autorisés, pendant cinq ans, à faire le change avec les pèlerins (Romei) ; passe ce délai, ils ne pourront le faire que dans les maisons de l’Hôpital, du Temple, ou de l’abbaye de Saint Gilles.

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Paris, Archives nationale, J. 304, n° 16 (original).
Texte : Teulet, Layettes du trésor des chartes, 1, 119, n° 288.

Notes : 1. Anno dominice incarnationis M C LXX VIII, mense octobri.
571 – 1179
Octobre 1179. Armengaud II, abbé de Saint Gilles, vend à l’ordre de l’Hôpital, représente par Odin (Eldinus), grand-prieur, et par Pierre, précepteur de Saint Gilles, les paluds appelés Brotaras et d’autres biens à Saint-Gilles.

Brotaras
Gard - 30
Sources : Marseille, Archives des Bouches-du-Rhône, ordre de Malte, II. 106 (2 originaux).
Notes : 1. Anno ab incarnatione verbi M C LXX VIIII, in mense octobris, regnante Lodoyco.
760 – 1185
25 juin 1185. Armengaud II, abbé de Saint Gilles, concède à Odin (Eldinus), prieur des Hospitaliers de Saint Gilles, que l’autel construit près de l’autel consacré à Saint Jean, dans l’église des Hospitaliers à Saint Gilles, soit placé sous le vocable de Saint Etienne. Les quêtes faites à cet autel, la veille et le jour de la Saint Etienne, seront attribuées aux Hospitaliers.

Saint-Gilles
Gard - 30
Sources : Marseille, Archives des Bouches-du-Rhône, ordre de Malte, H. 101 (original bullé).
Analyse : Abbé Goiffon, Saint Gilles, son abbaye, son grand-prieuré, sa paroisse, etc. (Nîmes, 1882), 150 à la date erronée de 1184).

Notes : 1. Anno ab incarnatione Domini M C L XXXV, VII kalendas julii, regnante Philippo Francorum rege.

Retour

Top

 

 

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.