Hospitaliers   Cartulaire Général   Hospitaliers

Cartulaire Général des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem
Réalisé par M. Jean Delaville le Roulx.
Informations
Chers visiteurs
Vous avez certainement constaté le point d’interrogation dans la barre d’adresse de votre navigateur.

Il y est écrit « Non sécurisé »

Vous pouvez naviguer sur le site sans aucune crainte. La sécurisation d’un site Internet est obligatoire dès lors qu’il y a des demandes de mots de passes ou des paiements en ligne.

Sur ce site il n’y a rien de tout ceci.

Retour

Yonne (89)

96 – 1131
25 octobre 1131, 24 octobre 1132, Chaumontois. Louis VI, la reine Adelaïde et leurs enfants donnent à l’ordre de l’Hôpital l’église Saint Martin de Theil (1) et le moulin de Fossemore.

Theil-sur-Vanne
Yonne - 89
Sources : Paris, Archives nationale, K. 22, n° 7 bis (vidimus de Philippe Auguste de 1218).
Analyse : Paris, Archives nationale, S. 6017, folio 4 b et 33 b (inventaire de la commanderie de Launay, de 1745)
Mannier : Commanderies du grand-prieuré de France, 342.
Texte : Luchaire, Louis VI le Gros (Paris, 1890), 339.

Notes : 1. Je pense que c’est Theil-sur-Vanne, dans l’Yonne ?
120 – 1137
1137-1180. Louis VII, roi de France, donne aux Hospitaliers le moulin de Nouez (1) (Noé).

Launay
Département : Yonne, Arrondissement : Sens, canton: Thorigny-sur-Oreuse - 89
Sources : Paris, Archives nationales, S. 5250 B, n° 2 (original).
Analyse : Mannier, Commanderies du grand-prieuré de France, 342.
Paris : Archives nationales, S. 6017, folio 34 (inventaire de la commanderie de Launay de 1745, à la date de 1156).

Notes : Launay, hameau commune de Saint-Martin-sur-Oreuse.
Département : Yonne, Arrondissement : Sens, canton: Thorigny-sur-Oreuse - 89
Launoy, 1414 (chapitre de Sens)
Autrefois, Launay était une commanderie de Saint-Jean de Jérusalem, avec siège de baillie, ressortissant du baillage royal de Sens.
1. Nouers, 1155 ; Noez, 1561 ; Nouez, 1573 ; Noué, 1594 (Chapitre de Sens)
Sources : dictionnaire topographique de l’Yonne.

121 – 1137
1137-1180. Le même fait savoir à l’abbé de Dilo, qu’entre le moulin de Pont sur Vannes et celui de Bernard de Nouez (Noé), les Hospitaliers ont seuls le droit de construire des moulins.

Launay
Yonne - 89
Sources : Paris, Archives nationale, S. 5250 B, pièce sans numéro (copie du XVIe siècle).
Notes : Pas de note.
171 – 1147
« Louis VII, roi de France, décide que tous ceux qui voudront moudre au moulin de Fossemore, appartenant à l’ordre de l’Hôpital, pourront y aller et en revenir librement, sans qu’il leur soit fait aucune injure, violence ni dommage.
Il veut qu’il ne soit fait aucun moulin près d’icelui, depuis le moulin de Nouez jusqu’au moulin de Pont, que lesdits Hospitaliers et leurs vassaux soient exempts du droit de forestage ou de guerie depuis le moulin de Saint Raphael jusqu’au bois de Saint Rémy, et en outre il leur accorde et veut que leurs hommes de Cerisiers soient francs et quittes de toutes coutumes à la porte de Sens. »


Launay
Yonne - 89
Sources : Pas de source.
Analyse : Mannier, Histoire du grand-prieuré de France, 342.

Notes : Paris, Archives nationale, S. 6017, folio 5 et folio 35 b (inventaire de la commanderie de Launay, de 1745).
206 – 1152
« Louis VII, roi de France, donne aux Hospitaliers la terre et le bois qu’il avait en la forêt d’Othe, c’est-à-dire tout le terrain limité par le chemin l’Abbé et s’étendant jusqu’au bois de Saint Remi, et depuis le Vaulmore jusqu’au lieu-dit Soil de Conin, avec le bois et la terre de Faget, avec toute la justice dudit lieu. »

Launay
Yonne - 89
Sources : Pas de source.
Analyse : Mannier, Commanderies du grand-prieuré de France, 342.
Paris, Archives nationales, S. 6017, folio 5 b et 36 (inventaire de la commanderie Launay, de 1745).

Notes : Pas de note.
407 – 1169
20 avril 1169 - 4 avril 1170, Troyes. Henri I, comte de Champagne, donne aux Hospitaliers tout ce qu’il possède à Terre Perdue, le vieux château de Turée, la garenne attenante, près de Courroy, et ses biens de Montherlant, près de Thorigny.

Launnay
Yonne - 89
Sources : Paris, Archives nationale, S. 5249, n° 1 (original).
Analyse : Mannier, Commanderies du grand-prieuré de France, 337.
Paris, Archives nationale, S. 6017, folio 19 (inventaire de la commanderie de Launay, de 1745).

Notes : Pas de note.
507 – 1177
Hugues III, duc de Bourgogne, exempte, dans ses états, les Hospitaliers de tous péages, par terre et par eau, et leur donne le droit de pacage.

Commanderie de Pontaubert
Yonne - 89
Sources : Auxerre, Archives de l’Yonne, commanderie de Pontaubert (copie notariée, XVIIe siècle, avec la date erronée de 1170).
Dijon, Archives de la Côte-d’Or, H. 1204 (original).
H. 238, f. 12 (cartulaire de la Madeleine de Dijon, XVIIe siècle).
Texte : Lory, Etude sur l’établissement des chevaliers de S. Jean de Jérusalem à Dijon, dans Mémoires de la Communauté des Antiquaires du département de la Côte-d’Or, IX, 300 (avec la date erronée de 1170).

Notes : 1. Hujus autem rei testes sunt : Girardus de Rieuni ; magister Hugo ; frater Petrus, capellanus ; frater Gerento de Belurei ; Barnuinus de
Drées ; Symon de Bello Joco ; Radulfo de Pomarcho.

716 – 1184
Après 1184 — Avant 1191, Courtenay. Pierre, comte de Nevers et seigneur de Courtenay, donne aux Hospitaliers Roussemeau, les dimes de cette ville et celles de Marsangis ; il règle les droits et coutumes dont jouiront les hommes qui viendront demeurer à Roussemeau.
Commanderie de Launay


Roussemeau
Yonne - 89
Sources : Auxerre, Archives de l’Yonne, H, commanderie de Roussemeau (copie collationnée de 1785, d’après S. 5251, n ° 9).
Paris, Archives nationale, S. 5251, n° 9, folio 1 (cartulaire, milieu du XVe siècle).
Analyse : Mannier, Command, du grand-prieuré de France, 347.
Paris, Archives nationale, S. 6017, folio 5 b (inventaire de la commanderie de Launay, de 1745).
Quantin, Ordres religieux et militaires dans l’Yonne, dans Annuaire historique de l’Yonne, 46e année (Auxerre, 1882), 98.
Texte : Quantin, Cartulaire général de l’Yonne, (Auxerre, 1854-1873), I, 472.

Notes : Actum apud Curtiniacum in castro nostro, anno Domini millesimo C L (1).
1. La date donnée ici est manifestement erronée ; en 1150 Pierre n’était pas comte de Nevers. Les historiens qui ont aperçu cette contradiction l’expliquent en supposant que le copiste a prêté au donateur le titre que porta son fils, Pierre de Courtenay, qui ne devint comte de Nevers qu’en 1184 par son mariage avec Agnès, héritière de ce comté. Il faut, croyons-nous, en se reportant à l’acte suivant, dans lequel figure le grand-prieur de France Anselme (et non Ancelin), admettre que l’acte se place entre 1184, date du mariage de Pierre de Courtenay, et les dernières années du XII siècle. Nous savons, en effet, qu’en 1191 Auger, successeur d’Anselme, était déjà grand-prieur de France. La charte est donc antérieure à l’année 1191. Peut-être même est-elle antérieure à 1189, car à cette date Garnier de Naplouse cumulait les fonctions de prieur d’Angleterre et de France, et Anselme était son lieutenant au prieuré de France.

717 – 1184
[Après 1184 — Avant 1191], Courtenay. Anselme (le texte porte Ancelin), prieur de l’Hôpital en France, accepte, au nom du chapitre général de son ordre, la donation de Roussemeau, faite par Pierre, comte de Nevers et seigneur de Courtenay, aux Hospitaliers.
(Voir plus haut, n° 716).
Roussemeau


Roussemeau
Yonne - 89
Sources : Auxerre, Archives de l’Yonne, H. commanderie de Roussemeau (copie collationnée de 1765, d’après S. 5251, n° 9).
Paris, Archives nationale, S. 5251, n° 9, folio 1 b (cartulaire, milieu du XVe siècle).
Analyse : Quantin, Cartulaire général de l’Yonne, I, 472.
Ordres religieux et militaires dans l’Yonne, dans Annales historique de l’Yonne, 46e année, 99.

Notes : Hoc autem factum est apud Curtiniacum in domo nostra, videntibus fratribus nostris Bartholomeo, capellano nostro ; Bucardo, domus magistro ; Bartbolomeo, clerico nostro ; Unfredo ; Leobaudo et pluribus aliis, anno verbi incarnati M C L (2).
2. Sur la date de cette pièce, voir la note de la pièce précédente.

Retour

Top

 

 

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.